ACTUALITÉS

Inauguration de la nouvelle station d'épuration des Saintes-Maries-de-la-Mer


Depuis septembre 2016, des travaux d’envergure ont été entrepris par la communauté d’agglomération ACCM pour rénover une partie des réseaux jusqu’à la reconstruction de la station d’épuration, permettant de traiter 17 300 équivalent habitants.

ACCM a engagé d’importants investissements en matière d’eau et d’assainissement sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer. Les eaux usées de la ville étaient historiquement traitées dans une lagune datant de 1979, et les différentes études menées par la ville puis par ACCM ont conclu à la nécessaire reconstruction de la station d’épuration existante.

Une station d’épuration respectueuse de l’environnement

Un ouvrage qui répond à de multiples contraintes

Cet ouvrage de dépollution, maintenant terminé, est la solution choisie pour répondre à un contexte environnemental particulier, à savoir au cœur d’un espace naturel sensible et à proximité immédiate du cordon littoral. La filière, de type boues activées avec supports, permet de réduire la superficie des bassins  grâce  à  des  surfaces  d’échange  plus grandes entre bactéries et pollution. Elle répond également aux exigences de fortes variations saisonnières.  De ce fait, elle compte  deux  bassins distincts : un  bassin permanent et un bassin supplémentaire lors des surcharges estivales.

Par ailleurs, du fait de la proximité du camping et du statut touristique de la commune, une attention très particulière est portée aux émanations olfactives, avec l’installation de deux unités de traitement des odeurs à la fois sur la partie eau et sur la partie boues. Enfin d’un point de vue architectural et en accord avec les Architectes des bâtiments de France, l’ouvrage a du être conçu à la fois pour répondre aux contraintes d’inondabilité, à savoir 1,40m au dessus du sol et à la fois pour s’insérer dans le paysage en étant inférieur à 4m du sol pour rester sous le niveau de l’église classée du centre ville. La construction que l’on pourrait dire de type « hacienda » est un bâtiment blanc (ton pierre), où les bassins sont invisibles de l’extérieur et dont la forme, en rectangle fermé, évite les nuisances sonores.

Historique du déroulement des travaux

La partie construction de la nouvelle station d’épuration a démarré le 26 septembre 2016 par la destruction de la partie prétraitement de l’ancienne station et la mise en place d’une unité de traitement provisoire. Le basculement des effluents sur la nouvelle station s’est effectué le 12 septembre 2017 et la réception des travaux, après essais de mise en route, le 5 décembre 2017.

La conformité et la capacité de la station d’épuration vont donc permettre de répondre aux objectifs du futur Plan local d’urbanisme, mais aussi aux exigences de niveau de qualité des rejets précisés dans les décisions préfectorales.

Financement

Le montant total de l’opération est de 5 100 000 € ht subventionnée par l’Agence de l’eau à hauteur de 1 497 050 € ht, le conseil régional à hauteur de 486 000 € ht et le conseil départemental à hauteur de 1 856 888 € ht.

Des travaux nécessaires au-delà de la station d’épuration

ACCM porte donc ce projet dans son intégralité, depuis la réhabilitation de réseaux jusqu’à la station d‘épuration. L’opération comprend des interventions sur les réseaux avec notamment :

- la réalisation d’un réseau de collecte des eaux usées en amont de la future station d’épuration qui a nécessité la mise en place d’un réseau gravitaire sur 300 mètres rue Marcel Carrière,

- la création d’un nouveau poste de refoulement désodorisé, dirigeant les effluents vers la station d’épuration,

- la déconstruction de l’ancien poste de refoulement principal, rue Marcel Carrière,  en septembre 2017, qui a permis de retrouver un équilibre dans l’environnement urbain avec la suppression des nuisances olfactives et visuelles.

Ces opérations, hors station d’épuration, entreprises depuis septembre 2016 représentent un investissement d’un montant de 1 000 000 €ht subventionné par l’Agence de l’eau à hauteur de 238 000 € ht.

Cette station d’épuration a été inaugurée mardi 10 avril, en présence notamment de M. Chassain, maire des Saintes-Maries-de-la-Mer, M. Vulpian, président d’ACCM, M. Limousin, vice-président du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, M. Juglaret, conseiller régional et M. Chpilevsky, sous-préfet d’Arles.