ACTUALITÉS

Le dispositif Fisac Arles zones urbaines sensibles


Le commerce de proximité contribue à l’attractivité des centres-villes, des cœurs de quartiers et hameaux et favorise la cohésion sociale. Du fait de la crise économique et de son impact sur la consommation des ménages, ces entreprises de proximité sont en pleine mutation. Aussi, des outils sont à mettre en place pour accompagner ces évolutions, permettre à ce tissu de se réinventer, investir dans des actions structurantes et d’animation.

 

Un dispositif de revitalisation de commerce de proximité

 

La communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette, consciente de cette réalité a élaboré, en 2012, plusieurs dispositifs Fisac (Fonds d’intervention  pour les services, l’artisanat et le commerce) de revitalisation du commerce de proximité, cofinancé par l’État, en partenariat avec les communes, les chambres de commerce et d’artisanat et les associations de commerçants. Trois dispositifs couvriront à terme la totalité de la commune d’Arles.

 

Le Fisac Arles zones urbaines sensibles, aujourd’hui opérationnel, concerne uniquement les quartiers du Trébon, Barriol et Griffeuiile. Il est à noter que les deux autres dispositifs arlésiens, le Fisac villages et quartiers et le Fisac Arles secteur sauvegardé, bientôt opérationnels, seront présentés dans le courant de l’année aux acteurs économiques concernés.

 

Des actions collectives et des aides individuelles

 

Soucieux de soutenir et accompagner les mutations du tissu économique local, les partenaires ont inscrit de nombreuses actions collectives dans le dispositif telles que la communication du programme des associations de commerçants et les fêtes commerciales qui se déroulent au cours de l’année.

 

Un autre volet de ce dispositif concerne les actions individuelles, appelées aides directes aux entreprises. Ce sont des subventions cofinancées par l’État et ACCM pour aider les entreprises à financer des investissements destinés, par exemple, à améliorer leur outil de production, rénover leur façade commerciale, mettre en accessibilité ou sécuriser leur commerce, etc.

 

Le dossier Fisac Arles zones urbaines sensibles a été déclaré éligible par les services de l’État en mai 2012 ; la notification du ministère est intervenue le 20 février 2014 avec une subvention accordée de 128 038€. Grâce à la signature de la convention cadre réunissant l’ensemble des partenaires, une partie des fonds du dispositif sera débloquée.

 

Grâce au Fisac, les commerçants et artisans peuvent désormais être soutenus financièrement dans leur investissement.

 

La réunion du 10 février a ainsi pu présenter aux artisans et commerçants concernés le mécanisme des aides directes (dépenses éligibles, niveau de cofinancement, etc.) en présence des élus et techniciens de la communauté d'agglomération ACCM, de la ville d'Arles et des chambres consulaires.

 

Renseignements : 04 86 52 60 65