ACTUALITÉS

Présentation du bilan des Fisac, aides aux commerçants et aux artisans du territoire


Qu’est-ce qu’un Fisac ?

Un Fisac est un fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce. C’est un programme d’actions réparties en fonctionnement et en investissement. En fonctionnement, se retrouvent de nombreuses actions d’animations et de communications, le financement d’un manager de centre-ville, des études spécifiques sur la qualité d’accueil des entreprises et la structuration du tissu commercial. Les actions en investissement concernent des actions de protection et de vidéo-surveillance, de réalisation d’une halle commerciale, d’achat de locaux pour y installer des activités commerciales et des aides directes.

Ces actions ont été collectées auprès de tous les partenaires puis validées par les élus. Elles sont co-financées par l’État à des taux qui varient entre 2% et 70%. Les efforts les plus importants de l’État et d’ACCM sont bien sûr dans les aides directes aux entreprises qui sont des subventions à attribuer aux entreprises qui investissent dans leur activité.

Ne peuvent bénéficier de ce régime que les entreprises immatriculées au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers, les auto-entrepreneurs à condition qu’ils aient créé leur entreprise via le centre de formalité des entreprises. Elles doivent avoir une clientèle majoritairement composée de particuliers, avoir une activité commerciale de proximité et être installées dans le périmètre concerné. L’entreprise a l’obligation de rester au moins 2 ans en activité ; à défaut elle devra rembourser l’aide perçue.

Les activités financées classées par catégorie

  • Services de réparation : couturière, cordonnier
  • Restaurants : snack, restauration, traiteur
  • Bar tabac loto : bar, tabac, PMU, loto
  • Commerces du quotidien : épicerie, boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie, prêt à porter
  • Commerces des achats plaisir : caviste, librairie, décoration, fleuriste
  • Soin de beauté : coiffeur, esthétique, parfumerie
  • Entreprises de travaux : maçon, menuiserie, plomberie, tailleur de pierre, électricien
  • Activité créative : photographe, création graphique, luthier
  • Services support : auto-école, location de salle, matériel médical, laverie, services à la personne, services internet

Toutes activités confondues

Attribuée ou versée

Dépenses éligibles

services de réparation

15 861,65 €

22 659,50 €

restaurants

266 202,36 €

433 025,45 €

bar tabac loto

77 581,07 €

120 284,32 €

commerces du quotidien

529 479,55 €

861 554,59 €

commerces des achats plaisir

139 592,07 €

223 600,58 €

soin de beauté

128 474,66 €

211 975,49 €

entreprises de travaux

217 833,94 €

357 971,56 €

activité créative

33 417,02 €

54 982,15 €

services support

69 845,66 €

116 707,25 €

 

1 478 287,98 € *

2 402 760,89 €

* auxquels se rajoutent les encours de reliquat et de fonds d’enveloppe qui porte la totalité du montant d’aide directe, tous Fisac confondus, à 1 504 140€

Toutes les activités ont été accompagnées et en priorité, les commerces du quotidien qui ont obtenu plus 35% de la subvention globale ; puis les restaurants, les commerces d’achats plaisir et les entreprises de travaux sont les 3 grands bénéficiaires des subventions.

Cette présentation de bilan a eu lieu en présence de nombreux commerçants et artisans du territoire ayant bénéficié du Fisac, ainsi que de David Grzyb, 1er vice-président d'ACCM délégué à l'économie et à l 'emploi, Monique Cassar, présidente de la délégation des Bouches-du-Rhône de la Chambre des métiers et de l’artisanat régionale Paca, Georges Carbonnel, 3e vice-président de la CCI PA délégué à la formation et au commerce et Francis Garnier, chef du département économie de proximité, service entreprise de la Direccte Paca.